Ma vie de maman

Mon accouchement

Jeudi 13 août 2009 / 34+5 sa Ce matin là, m’apercevant que j’avais des boutons sur le ventre, j’ai appelé la sage femme, qui m’a conseillé de venir aux urgences de la maternité. Arrivée sur place, placée sous monitoring, la sage femme a pris ma tension artérielle. J’avais 14/9, ce qui n’est pas bon pendant la grossesse. Cinq minutes plus tard, même résultat. Consultation du gygy et décision de me faire hospitaliser car toxémie gravidique. Voir ce lien : http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_593_preeclampsie.htm.

Direction une chambre dans le service de gynécologie obstétrique, avec prélèvement de mes urines pour vérifier mon taux d’albumines et prise de ma tension sous traitement LOXEN.

Vendredi 14 août 2009 / 34+6 sa Ce matin-là, ne sentant plus mon bébé bouger, la sage femme est venu me faire un monito, heureusement tout allait bien. Il dormait tout simplement à cause du traitement qu’on m’avait donner la veille pour me détendre. Mais malgré le traitement, ma tension ne baissait pas.

Samedi 15 août 2009 / 34+7 sa Dès le matin, changement de traitement pour ma tension, on m’a mis le même médicament, mais par perfusion. Puis échographie, pour vérifier si l’accouchement par voie basse était possible. Mon col était déjà ouvert à 1 cm. Ma tension ne diminuant toujours pas, on m’a transféré en salle de pré-travail, car la gygy avait décidé de me déclencher le soir-même. Après une piqûre de corticoïdes pour maturer les poumons de mon petit cœur, on m’a posé le gel. Ma tension était monté à 16 !!!! La toxémie se transformait en pré-éclampsie. A partir de ce moment, monito pendant 2 h d’affilées, sans pouvoir bouger, ni télé pour passer le temps, juste avec mes pensées, mes angoisses et la peur de perdre mon bébé. La nuit allait être longue…

Dimanche 16 août 2009 / 35 sa Vers 4h du matin, premières contraction ressenties, mais pas assez douloureuses, ni assez rapprochées. Vers 6h, la sage femme est venue vérifier mon col et me poser le monito et à 9h, elle m’a proposé d’aller faire une toilette. Mais alors que je me lavais, petit malaise, je me suis donc vite recoucher. Le gygy de garde est venu vérifier les relevés du monito, de ma tension et a vérifier également mon col, qui était seulement à 2 cm! Super le gel pffff. Mais voyant que le monito n’était pas très bon, transfert direct en salle d’accouchement. Il était midi. L’anesthésiste est venu me poser la péridurale. Mais j’étais tellement stressée, que j’en ai fait un malaise (encore !!!), l’aiguille avait du mal à passer entre mes lombaires, il a suffit d’une contraction pour que la péri soit installée et là en quelques minutes, je ne ressentais plus mes contractions. Puis percement de la poche des eaux et bébé étant mal positionné, la sage femme me l’a retourné et aieeee ! Après 5 minutes environ à regarder le monito, et en comprenant que bébé était en souffrance, direction le bloc opératoire pour une césarienne d’urgence. Un peu dégoûtée j’avoue mais je priais tellement que mon bébé naisse en bonne santé. Bon la césarienne, grâce à la péri ce n’est pas douloureux, mais mon dieu comment c’est désagréable !!. On a l’impression qu’on nous déplace tous les organes dans notre ventre. Cinq minutes plus tard, après une sensation de poussée, j’entendais son cri. Le plus beau cri que je puisse entendre. Celui de mon bébé, mon fils. Il était vivant. Killian était né et quel bonheur de l’entendre.

Killian, quelques minutes après sa naissance

Suite dans article « Un petit miracle est né »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s